Expositions



DiableretsEvianNeuchâtel


Lausanne:

Le musée de l'Élysée à Lausanne, propose une exposition du 25 janvier au 30 avril 2017, intitulée: "SANS LIMITE, Photographies de montagne". Au travers de plus de 300 tirages - du daguerréotype à l'image numérique - cette exposition veut montrer que la photographie a inventé le paysage de montagne en le révélant aux yeux du monde.

Une petite salle .au sous-sol est consacrée aux photographies stéréoscopiques. Une projection en 3D présente seize vues des Alpes entre 1860 et 1900

Le principe de la stéréoscopie Le principe de la stéréoscopie Le principe de la stéréoscopie
 
Quelques cartes stéréoscopiques Quelques cartes stéréoscopiques Quelques cartes stéréoscopiques
 
Les projecteurs pour la 3D Les projecteurs pour la 3D Les projecteurs pour la 3D
 
Projection en 3D Projection en 3D Projection en 3D
 
     
Quelques spectateurs Quelques spectateurs Quelques spectateurs

 

Retour haut de page


Avenches:

Avenches tourisme a proposé un spectacle son et lumière du 1er au 31 juillet 2016, sur le prestigieux site romain de l'ancienne capitale des helvètes. Pour l'occasion, Philippe Nicolet de NVP3D, a diffusé un film en 3D appelé "l'Escalve et le Hibou", racontant la Grande Histoire d'Aventicum au travers d'une fable (voir les détails sur Aventicum 3D). C'était un magnifique spectacle diffusé sur un écran 3D et deux écrans monos, agrémenté de projecteurs de lumières illuminant les ruines romaines alentours:

Une partie du décor Une partie du décor Une partie du décor
 
Colonne du temple Colonne du temple Colonne du temple
 
Colonnes du temple Colonnes du temple Colonnes du temple
 
Au fond: le théâtre Au fond: le théâtre Au fond: le théâtre

Retour haut de page


Japon / Fribourg:

Pierre Joseph Rossier

Pierre Joseph Rossier, né en 1829 à Grandsivaz dans le canton de Fribourg (Suisse), fut le premier photographe professionnel commercial en Chine et au Japon. Employé par la célèbre firme londonienne Negretti & Zambra dès 1855, Rossier est envoyé en 1858 en Chine, puis au Japon afin de documenter la progressive ouverture du pays du Soleil Levant où il séjourne entre 1859 et 1861. Tombé dans l’oubli, le travail de Rossier a récemment été redécouvert par Terry Bennett et son importance dans l’histoire de la photographie en Extrême-Orient est maintenant reconnue.

Exposition et conférences

Une exposition consacrée à Pierre Joseph Rossier, s'est déroulée du 22 septembre au 12 novembre 2016, à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg (Suisse). Voir les détails sur ce flyer.
Une conférence sur la "Stéréoscopie ? Mettez du relief dans vos images !" a eu lieu le samedi 5 novembre de 9h à 12h. Voir les détails sur le site de la BCU.

Quelques photos de l'exposition lors du vernissage:

Diaporama en 3D, installation itinérante

Ce diaporama vise à faire partager ces images stéréoscopiques autant exceptionnelles que rares dont 60 sur 66 ont pu être retrouvées. Elles forment deux séries, la première offre 26 vues d’Edo, de Kanagawa et de Yokohama, la deuxième compte 40 vues uniquement consacrées à Nagasaki. Rossier a joué un rôle primordial dans l’essor des techniques photographiques dans ce pays friand d’images, notamment en initiant plusieurs jeunes Japonais. À son retour en Europe en 1862, Rossier continue son activité à Fribourg puis à Einsiedeln, mais aucune de ses images d’Extrême-Orient n’a été retrouvée en Suisse à ce jour.

Diaporama 3D avec bande sonore (shamisen et shinobue) sous forme d’installation à montrer sur l’écran plat d’un téléviseur comportant la fonction 3D. Il est accompagné d’un petit dépliant et d’un catalogue. Le diaporama magnifie et restitue pleinement l’effet tridimensionnel de ces images stéréoscopiques de petit format (8.4 x 17.5 cm) difficiles à visionner.

(Détails sur le flyer en français ou en anglais)

Retour haut de page


Chamonix:

La Maison de la Mémoire et du Patrimoine de Chamonix a proposé une exposition intitulée "Chamonix d'antan en 3D", du 18 octobre 2014 au 29 mars 2015.

"Chamonix d'antan en 3D" était une exposition unique ou toutes les photographies étaient visibles en 3D à travers diverses techniques : visionneuses, anaglyphes, vidéo, etc.
De 1860 à nos jours, l'exposition a fait découvrir en images et en 3D la vallée de Chamonix, a retracé son histoire avec les thèmes suivants : les villages d'antan, les activités ancestrales, les panoramas et sites touristiques, les débuts des sports d'hiver à Chamonix, les observatoires du mont Blanc. Ces thématiques étaient illustrées par des photographes de renom tels que Auguste Couttet, les Tairraz, Eugène Savioz, Les frères Bisson, Adolphe Braun, William England, Jacques-Henri Lartigue, etc.

Vous trouverez tous les détails dans le dossier de presse.

Dans le cadre de cette exposition, le vendredi 23 janvier 2015 a été organisé un "café-stéréo" sur le thème "la stéréoscopie actuelle". Vous trouverez toutes les informations sur cette affiche.

Je suis allé voir cette exposition de vues stéréoscopiques prisent entre 1860 et 1960. Au travers de diverses visionneuses, de grands anaglyphes et de diaporamas présentés sur un téléviseur, j’ai découvert la région de Chamonix, ces villages, ces activités d’antan, ces sites touristiques. La plupart de ces vues ont été réalisées par des photographes chamoniards. Elle était agrémentée de divers appareils de prises de vues et de stéréoscopes présentés dans des vitrines.

C’est la première fois que je découvri une exposition entièrement consacrée au relief et c’était un vrai plaisir. A part quelques petits fantômes dans les anaglyphes (mais ceci est le problème de la plupart d’entre nous lorsque nous essayons d’en imprimer !) cette exposition était vraiment belle ; les visionneuses étaient de très bonnes qualité, les reproductions des photos étaient excellentes et les textes qui les accompagnent nous aidaient à mieux comprendre la vie d’autrefois.

Quelques images de l'exposition:

Visionneuses pour images côte-à-côte
Visionneuses pour images côte-à-côte
Visionneuses pour images côte-à-côte
Des grands anaglyphes
Des grands anaglyphes
Des grands anaglyphes

Plusieurs photos en carton tournent
dans cette visionneuse multiple

Plusieurs photos en carton tournent
dans cette visionneuse multiple
Plusieurs photos en carton tournent
dans cette visionneuse multiple
Des viewmasters pour les enfants
Des viewmasters pour les enfants
Des viewmasters pour les enfants
Visionneuse à un miroir construite
par Peter Blair
Visionneuse à un miroir construite
par Peter Blair
Visionneuse à un miroir construite
par Peter Blair
Diverses visionneuses sont présentées
dans des vitrines
Diverses visionneuses sont présentées
dans des vitrines
Diverses visionneuses sont présentées
dans des vitrines

Retour haut de page


Berne:

Le Musée Alpin de Berne reprend l'exposition du K2 (voir ici) du 25 avril 2014 au 26 juillet 2015, dans le cadre de son exposition: "Himalaya Report. La conquête des sommets à l'ère des médias".

Vous trouverez tous les détails dans ce flyer.

Retour haut de page


Chamonix:

Pour le centenaire de la disparition de Gabriel Loppé, peintre alpiniste qui se révèlait être aussi un photographe de talent, la Maison de la Mémoire et du Patrimoine de Chamonix a proposé de découvrir son parcours photographique. (Voici le dossier de presse).

Une cinquantaine de plaques stéréoscopiques scannées ont été restaurées et montées en 3D par mes soins pour pouvoir être diffusées sur un téléviseur. Les spectateurs, munis de lunettes, ont pu découvrir des vues de l'ascension du Mont-Blanc dans les années 1920. Ils ont pu ainsi apprécier le relief de ces images bientôt centenaires.

Dans le cadre de cette exposition, j'ai fait une conférence le vendredi 7 février 2014 sur « La Stéréoscopie ou la photographie en 3D ».
Fascicule donné lors de la conférence.

Le soir de cette conférence, il neigeait à Chamonix et c'était magnifique:

Retour haut de page


Diablerets:

Une exposition de matériel 3D et la projection du diaporama "K2, partie d'échecs en Himalaya" (présenté à Neuchâtel), ont été présentés pendant toute la durée du Festival International du Film Alpin des Diablerets, du 10 au 18 août 2013. Vous trouverez tous les détails sur le site du FIFAD ainsi que sur le programme.

 

Nous arrivons le vendredi 9 août pour installer notre exposition : Pierre Gidon est venu de Grenoble avec son grand panorama en anaglyphes du col de l’Arc en Vercors et celui du skieur de Chamrousse. Il a aussi amené des portraits en lenticulaires de Christian Gimel. Roland et Renata Berclaz installent des appareils photos et des visionneuses stéréoscopiques sur les tables. Jacqueline Loup, une amie, ma femme Anouck et moi, installons des panneaux explicatifs et le matériel de projection.

Le samedi matin, Didier Chatellard et son amie Yolande, arrivent de la Chaux-de-Fonds pour apporter une grande visionneuse et un « mini Kaiser panorama » de sa fabrication.

Jean-Philippe Rapp, directeur du festival, nous a installés à l’entrée de la maison des congrès. Lieu privilégié car tous les spectateurs passent devant nous, que ce soit pour les conférences/débats des après-midi, les salles où sont projetés les films en compétitions ou pour aller à la librairie très bien fournie en livres de montagne.

Le grand panorama, les appareils,
les portraits lenticulaires,
les panneaux explicatifs

Le grand panorama, les appareils,
les portraits lenticulaires,
les panneaux explicatifs
Le grand panorama, les appareils,
les portraits lenticulaires,
les panneaux explicatifs
La partie projection
La partie projection
La partie projection
L'anaglyphe du skieur de Chamrousse
L'anaglyphe du skieur de Chamrousse
L'anaglyphe du skieur de Chamrousse
Le mini Kaiser panorama
Le mini Kaiser panorama
Le mini Kaiser panorama

Le festival ouvre ses portes à midi et les premiers spectateurs arrivent. En attendant l’ouverture de la salle, ils viennent voir notre exposition. Nous projetons en boucle le diaporama « K2 1902, partie d’échecs en Himalaya » que j’avais fait pour le musée d’histoire naturelle de Neuchâtel.

Le dimanche est un jour spécial pour le 150 ème anniversaire du Club Alpin Suisse. Beaucoup de personnes profitent du beau temps et du brunch organisé à l’extérieur. Environs 150 d'entre elles passent nous voir durant l’après-midi et la soirée.

Lundi, une journaliste de la télévision suisse romande vient faire un reportage sur le docteur Jules Jacot Guillarmod, qui avait gravi le K2 en 1902 et le Kangchenjunga en 1905 et qui en avait rapporté un millier de plaques stéréoscopiques (le reportage est passé au journal TV). L’après-midi, une conférence sur ce sujet a lieu avec Mme Anne-Christine Clottu, petite-fille du docteur, MM. Chrisophe Dufour, conservateur du musée de Neuchâtel, Charlie Buffet, auteur du livre « Jules Jacot Guillarmod, pionnier du K2 », Mme Maria Nicollier, productrice de vidéos montées à partir des photos et du carnet de notes du docteur, et moi-même. En tant que journaliste, Jean-Philippe Rapp mène le débat avec une aisance impressionnante.

Le journal de la Télévision Suisse Romande du 13 août 2013 (désolé, il n'est pas en relief !) :

Interview de Christophe Dufour
Interview de Christophe Dufour
Interview de Christophe Dufour
et de Jean-Philippe Rapp
et de Jean-Philippe Rapp
et de Jean-Philippe Rapp

Notre exposition a un très bon succès. Les gens sont impressionnés d’apprendre que la stéréoscopie n’est pas née avec « Avatar » mais qu’elle existe depuis 1840. Certains ont un peu de peine à nous croire, mais ils changent d’avis lorsque nous leurs montrons un Verascope tel que celui qui a été utilisé en Himalaya.

Nous avons fait des rencontres extraordinaires et intéressantes. Autant avec nos spectateurs qu’avec tous ceux qui travaillaient pour ce festival. Nous avons aussi rencontrés des personnes qui ne voient pas en relief dont certaines l’ont appris sur place ! Nous avons aussi pu côtoyer certains alpinistes de renommées tels que Catherine Destivelle, Nicole Niquille, Nina Caprez et Cedric Lachat, un astronaute célèbre : Claude Nicollier, certains réalisateurs des films : Solenn Bardet (les Himbas font leur cinéma) et Erik Lapied (Survivre, Animaux des Alpes). Toute la semaine s’est déroulée à merveille : ouverture du festival à 14h, conférences/débats à 15h, premières projections à 18h et les suivantes de 20h à … ! En général, nous rentrions vers 1 heure du matin.

Catherine Destivelle et Nicole Niquille
Catherine Destivelle et Nicole Niquille
Catherine Destivelle et Nicole Niquille
Nina Caprez et Cedric Lachat
Nina Caprez et Cedric Lachat
Nina Caprez et Cedric Lachat
Claude Nicollier
Claude Nicollier
Claude Nicollier
Erik Lapied et Solenn Bardet
Erik Lapied et Solenn Bardet
Erik Lapied et Solenn Bardet

Le samedi se termine par une soirée de gala et le palmarès des films. 140 films en compétitions, 35 projetés pendant le festival dont 10 primés, mais tous étaient de qualités exceptionnelles.

Un trophée
Un trophée
Un trophée

Le dernier dimanche est consacré à la « fête des guides de montagne romands ». A 16h, nous commençons le démontage de l’exposition et nous rentrons chez nous fatigués, mais extrêmement heureux de cette expérience et remplis de souvenirs !

Le festival a battu son record en accueillant 16’000 spectateurs en 10 jours. Nous estimons que 10% sont passés vers nous et ça, c’est aussi un record pour nous !!!

Je tiens à remercier Pierre, Christian, Didier et Yolande pour le matériel qu’ils ont mis à disposition et pour le coup de main du premier week-end, Roland et Renata pour la collection d’appareils et pour l’aide qu’ils nous ont apportés tous les après-midis.

Un plus grand merci à Jacqueline et Anouck sans qui je ne m’en serais pas sorti lors des affluences pendant les soirées. Elles distribuaient les lunettes et donnaient des explications à tous ceux qui en voulaient comme si elles avaient fait ça depuis toujours !

Un très grand merci aussi à Jean-Philippe Rapp qui est venu me chercher et qui nous a permis de montrer notre passion, et enfin, un immense merci à tous ceux qui travaillaient professionnellement et surtout bénévolement à l’organisation de ce festival. Bravo !

Pascal Granger

Retour haut de page


Evian:

L'inauguration de la maison Gribaldi à Evian (Haute-Savoie) a été l’occasion de présenter au public un choix de 200 photographies inédites d’Evian et de ses environs, issues des plaques de verre stéréoscopiques conservées dans les collections municipales.

Les tirages en mono ont été exposés du 30 mars au 3 novembre 2013. Une dizaine de plaques scannées ont été restaurées et montées en 3D par mes soins pour pouvoir être diffusées sur un téléviseur. Les spectateurs munis de lunettes, ont pu apprécier le relief de ces images centenaires. L’exposition a présenté aussi des films des frères Lumière tournés à Evian entre 1896 et 1898.

Vous trouverez des détails sur le dépliant et le dossier de presse.

Quelques images de l'exposition:
   

Spectateurs devant le diaporama 3D
Spectateurs devant le diaporama 3D
Spectateurs devant le diaporama 3D
Verascope
Verascope
Verascope
Stéréoscope
Stéréoscope
Stéréoscope
Plaques de verres stéréoscopiques 45x107mm
Plaques de verres stéréoscopiques 45x107mm
Plaques de verres stéréoscopiques 45x107mm

Dans le cadre de cette exposition, j'ai fait une conférence le jeudi 16 mai sur « La Stéréoscopie ou la photographie en 3D ».
Fascicule donné lors de la conférence.

 

Retour haut de page


Neuchâtel:

Le musée d’histoire naturelle de Neuchâtel a consacré une exposition sur « Jules Jacot Guillarmod, Pionnier du K2 ». Cet explorateur photographe a tenté de gravir le K2 en 1902 puis le Kangchenjunga en 1905, deux sommets de l’Himalaya. Il était parti avec un Verascope et en a ramené un millier de plaques stéréoscopiques en verre au format 45 x 107. J’ai eu l’honneur et la joie d’être impliqué dans cette aventure en devant restaurer et monter environs 130 de ces plaques - qui avaient été auparavant scannées par des professionnels - pour pouvoir en faire un diaporama. Il a été présenté en boucle pendant l’exposition du 17 février au 18 août 2013. Le musée a accueilli 20'000 personnes à cette exposition. Elle sera présentée en 2014 au musée alpin de Berne.

(© museum-photos alain germond)

 

Partie d'échec sous les Rhododendrons
(remarquez le Verascope posé près du jeu d'échecs)

Partie d'échec sous les Rhododendrons
(remarquez le Verascope posé près du jeu d'échecs)
Partie d'échec sous les Rhododendrons
(remarquez le Verascope posé près du jeu d'échecs)

 

Quelques images de l'exposition:
   

A droite, le Verascope utilisé sur l'Himalaya
A droite, le Verascope utilisé sur l'Himalaya
A droite, le Verascope utilisé sur l'Himalaya
En haut: chaussure des porteurs
En bas: celle des alpinistes
En haut: chaussure des porteurs
En bas: celle des alpinistes
En haut: chaussure des porteurs
En bas: celle des alpinistes
Taxiphot appartenant à Jules Jacot Guillarmod
Taxiphot appartenant à Jules Jacot Guillarmod
Taxiphot appartenant à Jules Jacot Guillarmod
Salle de projection 3D
Salle de projection 3D
Salle de projection 3D
Jeu d'échecs
Jeu d'échecs
Jeu d'échecs
Diaporamas projetés sur des montagnes
Diaporamas projetés sur des montagnes
Diaporamas projetés sur des montagnes

Retour haut de page